jan 12, 2015 / by Victor / In Réseaux sociaux / Leave a comment

Les réseaux sociaux et l’e-commerce

En Décembre dernier, Tumblr a annoncé l’arrivée d’un bouton « acheter » sur son réseau social. Pour l’instant limité aux produits venant des sites Etsy, Artsy, Kickstarter ou DoSomething, on peut facilement imaginer que ce service se diffuse plus largement aux autres sites marchands.

Tumblr rejoint donc Facebook, Twitter et Snapchat dans le rang des réseaux sociaux voulant aussi être une plateforme e-commerce. Mais quel intérêt pour les marques ?

Les internautes mettent en avant leurs envies

50% des utilisateurs de Pinterest font une liste de leurs envies d’achat. Un chiffre parlant qui montre l’intérêt des marques à la monétisation des réseaux sociaux. La possibilité d’achat instantanée via les Tumblr, Facebook ou Twitter pourrait en effet augmenter considérablement le chiffre d’affaire des entreprises en misant sur l’achat impulsif.

Les listes d'achat sont omniprésentes sur Pinterest

Les listes d’achat sont omniprésentes sur Pinterest


Un nouveau défi pour les marques comme pour les agences

Les pages des marques auront une fonction commerciale. L’enjeux ne sera donc plus uniquement de fidéliser et d’attirer le client vers la marque, mais aussi de le faire passer à l’acte d’achat. Une responsabilité qui sera plus lourde mais aussi plus intéressante. Cela pourra aussi permettre de franchir le pas du numérique pour les dernières irréductibles entreprises n’ayant pas encore osé s’aventurer sur les réseaux sociaux. Le R.O.I sera aussi modifié, forçant les agences à un résultat commercial, et non plus uniquement au taux de pénétration et d’engagement. Un challenge nouveau pour unenouvelle façon de vendre.


Pour l’instant limité aux Etats Unis et principalement de particulier à particulier, la monétisation des réseaux sociaux est un élément à suivre. Si les réseaux sociaux deviennent de véritables plateformes e-commerce, les métiers de la communication comme les codes du marketing digital vont être drastiquement modifiés. C’est pourquoi les professionnels de la communication vont devoir garder l’œil ouvert et savoir être réactifs comme flexibles face à cette évolution !

Your comment