août 1, 2014 / by Victor / In Emailing / Comments 3

Le graymail : comment ne pas le transformer en Spam

Qu’est ce qu’un graymail ? C’est un email qui peut prendre plusieurs formes : newletter, notifications émanant des réseaux sociaux ou autres formes d’avertissements qui s’entassent dans votre boite de réception. C’est donc un message qui est à la limite de la blacklist, car même si il ressemble à un spam, le receveur a accepté de les recevoir. D’après une étude de Gartner Magic Quadrant de 2013, 82 % des utilisateurs sont mécontents des graymails.

Un exemple de graymail

Un exemple de graymail

Certaines messageries permettent de faire le tri (comme Outlook) en plaçant automatiquement ce type de message dans une liste prévue à cet effet. Pourtant, le graymail a un impact négatif sur les campagnes emailing, et ne sont pas forcément des messages commercialement utiles. Le risque principal pour votre marque étant que vos graymails soient placés en spam, plaçant tout autre type d’email commercial lui aussi dans cette situation.

La solution la plus efficace est d’ajouter un bouton « désinscrire ». Car même si certains de vos clients seront heureux de votre newsletter, d’autres ne seront pas forcément aussi content de la recevoir. Plutôt que de désigner cet email en spam, la désinscription évitera à vos emails d’être mis en SPAM, et à votre sender d’être blacklisté. Un conseil, placez le bouton «désinscrire » en bas et en haut de vos emails : ainsi, le lecteur n’aura pas à chercher le bouton et cela évitera qu’il désigne votre email comme spam, ne trouvant pas le lien de désinscription.

Envie d’en savoir plus sur les Spams? rendez vous le 12 Aout pour notre conférence sur « Comment passer les filtres anti-spam ? » de notre emailing summer camp 2014 !

summer camp

3 Comments

  • Dimitri 5 août 2014 at 1:02 Reply

    Bonjour, c’est un peu dommage de dire qu’il faille mettre un lien de désinscription QUE pour ne pas être envoyé en spam… Il FAUT mettre un lien de désinscription car c’est normal que l’utilisateur puisse se désabonner FACILEMENT. Pour en revenir au graymail, je ne pense pas que ce soit négatif que les emails commerciaux se trouvent dans un dossier séparé. Au moins l’utilisateur n’est pas agacé de devoir faire le tri. Il peut accéder à ses messages moins important (oui, les pubs et newsletter sont moins important que les emails interpersonnels !) quand il le veut et avec la volonté de les consulter.

    Dans le screenshot je ne vois pas de dossier dédié au graymail… Si vous voulez vous familiariser d’avantage je vous conseille Love Your Emails qui est un service gratuit de filtrage et de classification des emails (il y a même un service de désinscription automatique).

    • Sophie Guin 5 août 2014 at 10:59 Reply

      Le lien de désinscription n’est effectivement pas là que pour éviter les mises en SPAM, mais c’est une solution efficace qui est présentée ici.

      Pour le graymail, le problème est qu’il faut anticiper ceci dans sa stratégie car cela impacte obligatoirement les taux d’ouvertures. Cela offre plus de confort au destinataire, mais parfois il est un peu perdu : il y a encore des personnes qui n’ont pas remarqué les trois onglets de Gmail et cherchent leurs emails…

      Tout le bonheur de l’emailing :)

    • Victor Grimoin 6 août 2014 at 1:37 Reply

      Le bouton de désinscription est en effet à mettre constamment, mais nous le conseillons ici dans le cadre du graymail. De plus, séparer les emails commerciaux des autres emails est en effet bénéfique pour les utilisateurs, mais peut à terme créer un réel manque à gagner pour les entreprises, leurs offres commerciales n’apparaissant plus directement. Quant au screenshot est ici uniquement pour illustrer ce qu’est un graymail pour les lecteurs ne connaissant pas le terme. Enfin, LoveYoursEmails est en effet une solution pratique pour les particuliers mais ne change pas la problématique de la séparation des emails pour les entrepreneurs.

Your comment